Archives pour la catégorie Actualités

Anaëlle Angerville championne du monde de Muay thaï….

C’est fier que la team FCGB vous annonce la magnifique victoire de notre sœur d’arme Anaëlle Angerville pour la Ceinture de championne du MONDE WMC !!

Une boxeuse du club et amis proche les Lions Thaïs (69). Félicitation à toi, pour ton travail, ton engagement sportif et citoyen !!! Merci et bravo à Dominique également ! Bravo championne !!! La Famille FCGB t’embrasse !!

Infos diverses

Vendredi 11 février, Florian Galvane se rend à Vichy pour un stage avec l’équipe de France de kickboxing.

Dimanche 13 février, à Voiron, compétition Minimes cadet(te)s de boxe éducative.



Samedi 19 février à Tournon, entrainement de masse tout styles.

Samedi 19 février à Vernaison, Championnat Régional de boxe éducative. 

Tristan Fargier, Perd face à Bardey Yassine.

Rayan Belkebir gagne contre Djebbar Ismaïl

Rayan, Ines, Marie, et Marwan , boxerons pour les  interrégions du 12 mars prochain.

Samedi 26 février matin, séance de test match au club.

Du 4 au 6 mars, à Bondy, Championnat de France de kickboxing pour Florian.

Du 11 au 13 mars en région parisienne, Championnat de France de K1 toujours pour Florian.

le 12 mars, championnat interrégion de boxe éducative Minimes, cadets, garçons et filles.

Florian n’a pas boxé samedi 22 janvier.

Ce samedi, Florian Galvane, s’est déplacé avec son entraîneur et quelques ami(e)s du club, pour le championnat Auvergne Rhône Alpes de K1 qui se déroulait à Tossiat dans l’Ain. Ils étaient trois inscrits. Mais voilà, seul Florian a fait le déplacement. Ces adversaires, sans prévenir personne, ne sont pas venus. Le manque de sérieux de certains clubs déteint sur la fédération tout entière. Notre sport mérite mieux.

Article paru samedi 15 janvier sur le Dauphiné Libéré.

La boxe féminine au Péage-de-Roussillon

Elles ont quatorze et quinze ans et sortent de l’école de boxe de la section péageoise du Full-Contact-Gym-Boxe (FCGB), club viennois qu’on ne présente plus ; elles ont entre trois et six années de pratique et ont connu deux années de Covid, avec confinements, couvre-feu, masques, etc. — deux années sans compétition, quoi. Malgré tout, Aïcha, Inès et Marie ont repris l’entraînement cette saison, bien décidées à continuer leur progression.

En 2020, Aïcha El Harrak et Inès Jaouadi, alors minimes, s’étaient qualifiées pour les championnats de France, avant que la pandémie n’oblige les fédérations à stopper toutes les manifestations ; cette saison s’annonce encore tendue, aucune compétition n’ayant été programmée au premier trimestre. De quoi entamer leur motivation…

Leur entraîneur, Moussa Fella, nous parle d’elles : « Les trois filles ont le niveau national ; elles sont en capacité d’égaler Camille Monnier, qui a été championne de France cadette en 2016.Aïcha El Harrak, c’est un “petit taureau” : elle ne lâche pas ses adversaires, leur met une pression constante. Inès Jaouadi, c’est la technicienne ; elle manque un peu de confiance en elle, mais il lui suffira de reprendre la compétition pour combler ce manque.Marie Guillet, la dernière arrivée, compense son déficit technique par une énergie et une motivation hors normes.Les trois possèdent une super mentalité, elles progressent ensemble, sont dans l’entraide. Je suis pressé de les voir sur un ring, elles vont en surprendre plus d’une. »

Elles ne sont pas les seules à s’entraîner au gymnase Bayard : vous y retrouverez également Yasmine, Nelly et Léha, qui, tous les mardis et jeudis, viennent croiser les gants avec les garçons.

Pour conclure, comme dirait Aïcha quand elle parle du FCGB : « Venez au club, vous n’allez pas le regretter. Et, si vous regrettez, venez me voir, on réglera ça ! »